• Méthode de flûte de pan


    Dimanche 1er Décembre 2013 à 23:38
    Panlor

    Quelques  méthodes  circulent  concernant  la flûte de  pan.  Souvent  pour flûte en  Sol  selon l'école  roumaine.

    Le traité  de  Nai Roumain de  Georghe  ZAMFIR, 

    La flûte de pan  par  Luca Rebescu.  

    "Pan flute Book" par Costel  Poscoiu (éditions  Mel Bay's)

    Syrinx par  Simion Stanciu   Et  bien d'autres  certainement... 

     

    Dites  ce qui vous passe par la tête.  Moi j'aime  encore  bien  piocher dans le répertoire de la traversière.  Je trouve les  transcriptions de Louis Moyse intéressantes pour bien  bosser son phrasé et ses  nuances.  

    Exemple :  40 Little pieces  in progressive  Order  Louis Moyse.

     

    Et  vous ! Quels  conseils  donnez vous selon qu'on ait un niveau débutant,  intermédiaire ou avancé ? 

     

     

     

     

    Vendredi 28 Février 2014 à 17:27
    pascruze2002

    Bonjour Panlor, en ce qui concerne les méthodes d'apprentissage de la flûte de pan, elles ont beaucoup de points communs (maintien, saisie de l'instrument, rappel de solfège, les différentes notes et les techniques). Celles qui contiennent également, à côté des exercices théoriques, des chansons universellement connues, facilitent l'apprentissage des débutants ("A la claire fontaine", etc.). Personnellement, j'aime énormément celle de Raluca Daniela PATULEANU, flûtiste de pan roumaine professionnelle. Techniquement, sa méthode ECHO-Vol. I, est vraiment excellente. Vous pouvez la commander sur son site web: http://www.panflute.be/index.php/fr-FR/methodes-de-musique

    Vendredi 28 Février 2014 à 19:44
    Panlor

    Bonjour Pascruze2002

    D'abord  bienvenue sur  notre petit  forum lorrain,  peut  être  sommes  nous  voisins géographiques (France/Belgique) et militants pour la même cause si  mon esprit  de  déduction ne me trompe pas ? En tout  cas,  merci  de me  donner  la réplique,  je  m'y sens  tout  de suite un peu moins seule. 

    Très  intéressantes,  ces considérations sur  la méthode de  Raluca Patuleanu.  Je  n'avais pas encore eu d'échos à ce propos même  si  j'ai pu la  contacter  au fil de  mes recherches et  elle très  sympathique et  disponible. 

    Une autre méthode que j'ai découverte  récemment et qui me fascine par sa précision : celle  de  Denis  Klimov  "instrument  and  playing techniques". C'est un  livre écrit en russe et traduit en anglais  qui est  très  complet et très  précis  notamment sur  toutes  les considérations  acoustiques que d'autres n'abordent pas  et  qui permettent réellement de comprendre  comment est  fait l'instrument...  pour  qui comprend  un minimum l'anglais...  On peut  se  le  procurer  en  le contactant directement sur  Facebook.  Moi j'avais  besoin de  comprendre  les choses et  ce livre  m'a  beaucoup aidée. 

    Samedi 1er Mars 2014 à 10:33
    pascruze2002

    Bonjour Panlor,

    C'est vrai que les considérations acoustiques font peur aux novices et au commun des mortels!... Il y a un lien vers un site allemand LEIFI Physik, qui propose la construction d'une flûte de pan, basée sur la théorie et les fréquences. Cela rend compte de la complexité des phénomènes en jeu.

    J'irai certainement jeter un coup d'œil sur la méthode de Denis Klimov. Les langues ne m'arrêtent pas, comme mon père en son temps.

    Auriez-vous l'adresse du site facebook de Denis Klimov ? Il semble qu'il y ait plusieurs personnes portant ce nom dans le monde. Merci.

    Lundi 3 Mars 2014 à 16:51
    Gillesmille

    Bonjour à vous,

    Effectivement,, la "somme" de Denis Klimov est impressionnante, de précision, de rigueur ! Je ne connais rien d'équivalent... Il faut lire l'anglais, mais Denis a particulièrement soigné la traduction - c'est ce qu'il m'a confié - et il est vrai que cela est très lisible, y compris pour les aspects techniques.  Pour contacter Denis, voici son mail : d.i.klimov+gmail.com (remplacer le + par l'@)

    Je connais bien la méthode (en français) de Patrick Kersalé et Anca Aleman (La flûte de Pan - une raison d'aimer, aux éditions Armiane - Versailles) qui ne manque pas de qualités. Il y est développé une méthodologie de pratique plutôt futée, laquelle pourra être payante pour les impétrants travailleurs et méthodiques.

    Mais in fine, je m'interroge sur la possibilité réelle pour un débutant de s'auto-former par le simple emploi d'une méthode, aussi "bonne" soit-elle... Il y a beaucoup d'embûches sur ce chemin... Par contre, toute personne ayant déjà une bonne pratique musicale, et assez souple pour transposer ses acquis, en profitera très certainement.

    Gilles

    Lundi 3 Mars 2014 à 19:11
    pascruze2002

    Bonjour Gilles!

    C'est vrai que toute méthode d'apprentissage a ses richesses et en même temps ses limites, même si elle est accompagnée d'un CD audio reprenant les chansons, ou d'un DVD montrant les principales bases théoriques (legato, staccato, etc.).

    Si nous faisons un tour d'horizon de ce qui existe, c'est assez pauvre.

    Je pense qu'une bonne base de solfège, pour déchiffrer les partitions, un support didactique (si possible théorie + exercices + chansons appropriées au niveau de progression) peut nous amener un peu plus loin. Mais dès qu'on arrive "au pied du Col du Tourmalet" (staccato double ou triple, par exemple), le débutant perpétuel que je suis cale, et dégringole toute la descente!...

    Mais surtout, participer à un maximum de séminaires de flûte de pan, bien encadrés par des professeurs qui se mettent au niveau de leurs élèves, mêmes débutants, et qui ont à cœur de les motiver et de les faire progresser. En plus, on rencontre plein de personnes sympas, qui deviennent des amis.

    Lundi 3 Mars 2014 à 23:16
    Panlor

    Ca  oui, les  stages et  séminaires sont  très  enrichissants.  Mais  parfois  la communication entre participants manque de  continuité entre  les  stages.  D'ailleurs  voilà  qui peut être un sujet intéressant.   

    Mercredi 5 Mars 2014 à 16:59
    pascruze2002

    C'est vrai que souvent, les participants se retrouvent d'année en année, depuis très longtemps!... Et retrouvent leurs amis de longue date, de différentes nationalités. Regardez par exemple les photos sur le site de Dajoeri.com et du festival d'Arosa.

    Je pense que si les participants ne sont pas très assidus à se contacter, c'est parfois parce que leur passion n'est pas partagée par leur compagne ou compagnon de vie, avec un brin de jalousie et d'incompréhension pour ce feu dévorant provoqué par une rangée de bambous!...

    Mercredi 5 Mars 2014 à 17:13
    Panlor

    C'est  vrai qu'ils  ont  du mérite de nous  supporter  parfois. Le  mien m'a  offert  ma première  flute parce que  je lui ai dit un jour que ce serait un fantasme de jouer de la floue de pan...  et  ma ténor  actuelle aussi... Il  assume... Mais  parfois,  ça donne ça :  

     

    Il  a  beaucoup  d'humour...  ça aide.  

    Ce serait  la première  page de  ma méthode si un jour  j'en écris une... happy

    Jeudi 6 Mars 2014 à 19:39
    pascruze2002

    J'adore son humour, vraiment!... Il est vrai que l'humour ouvre le dialogue, d'un rire salvateur, même s'il s'agit avant tout d'une auto-dérision.

    Quand j'ai accepté de jouer un morceau de flûte de pan, lors d'une célébration pour un ami défunt, j'ai d'abord prévenu les gens présents: "J'espère que vous êtes tous sourds, et ne serez pas gênés par mon interprétation. Ouf, maintenant que j'ai joué, vous voilà sourds pour de bon!..."




    Vous devez être membre pour poster un message.